Raconter le concert de la veille, n’est ce pas susciter la frustration, puisque le moment de plaisir est passé ? Ce billet n’a d’autre intention que de rendre hommage au travail d’un artiste. Hier soir, Denis Pascal a donné beaucoup de lui-même en interprétant Schubert, depuis les Moments musicaux jusqu’à la sonate en si bémol…

Lire la suite

Le pianiste (et pédagogue) français revient sur scène aux Rhapsodies hongroises de Liszt. L’un des secrets les mieux gardés de la scène pianistique française… La discographie de Denis Pascal, marquée par ses enregistrements d’oeuvres de Jean Wiener, des Concertos de Chopin sur piano Pleyel 1900 avec l’orchestre Les Siècles, et bien sûr des Rhapsodies hongroises…

Lire la suite

Le piano n’a pas rimé qu’avec Chopin à la Folle Journée et ses contemporains occupaient une belle place aussi. Certains célèbres, tel Liszt, dont Denis Pascal, après une poétique et narrative Ballade n° 4 du Polonais, propose quelques Rhapsodies hongroises. Dans un répertoire où il aisé d’en faire des tonnes, l’interprète allie la tenue et…

Lire la suite

La Salle Gaveau était comble pour le récital Chopin de Denis Pascal organisé par les Concerts Parisiens. Ce n’est que justice tant cet interprète, disciple de György Sebök à Bloomington et jadis accompagnateur du violoncelliste Janos Starker, s’est forgé au fil des années un style parfaitement abouti préférant l’art de dire aux élans tapageurs.(…) Dans…

Lire la suite

Denis Pascal entretient depuis de nombreuses années une relation privilégiée avec les Rhapsodies hongroises de Liszt dont il a d’ailleurs enregistré l’intégrale pour le label Polymnie. Pour son récital annuel Salle Gaveau dans le cadre des Productions Philippe Maillard, il offre un bouquet de treize de ces pièces marquées du sceau du folklore bohémien réinventé…

Lire la suite

Denis Pascal en récital à Gaveau – un voyage intérieur Pour son récital annuel à Gaveau, Denis Pascal a fait cette fois le choix d’un programme entièrement schubertien. L’héritage dont le pianiste se réclame (György Sebök, Leon Fleisher) n’est pas usurpé à l’écoute de son jeu subtil, rêveur, qui invite au voyage intérieur. Dans les…

Lire la suite