Skip to content

Denis PASCAL, un pianiste éminemment français

S’il affirme être un pianiste éminemment français, Denis Pascal occupe la place singulière que lui confèrent de multiples et cruciales rencontres. Elève de Pierre Sancan puis de Jacques Rouvier au CNSM de Paris, il effectue un troisième cycle de perfectionnement auprès de Léon Fleisher. Lauréat des concours internationaux de Lisbonne, du Concert Artist Guild de New York et de celui de Zürich, il part aussitôt se perfectionner auprès de György Sebök, à l’Université d’Indiana à Bloomington pendant trois ans.
Ensuite, les collaborations et les tournées régulières avec le grand violoncelliste Janos Starker se succèdent. Autant de rencontres cruciales exerçant une influence décisive sur ses conceptions musicales : on peut notamment dire qu’il a fait sienne cette tradition musicale d’Europe centrale teintée d’humanisme et soucieuse d’une approche des partitions sans compromission, à mille lieues de toute tentation décorative.
Il applique cette éthique avec rigueur et constance tant dans le répertoire lisztien que la musique impressionniste ou les partitions post-romantiques. Son approche singulière de tous les pans du répertoire pianistique, ainsi que son ardeur à défendre les œuvres plus rares, font de lui l’un des artistes les plus marquants de la scène française et internationale.

Marc ZISMAN – Qobuz, 25 mars 2008

Scroll To Top